Chevelure de Sorcière

Parlons peu, parlons cheveux

Ah les cheveux ! On s’en fait vite toute une histoire dès que quelque chose ne tourne pas comme on le voudrait. On connaît toutes et tous les fameux “bad hair day” où rien ne va, où nous cheveux sont ternes, plats et sans forme. On cherche alors à les “discipliner”. Comme si aller contre notre nature profonde pouvait nous aider à aller mieux. Car c’est vrai après tout, nos cheveux sont une extension de nous-même.

J’ai porté les cheveux longs (très longs !) pendants des années. Si vous me suivez depuis le début de mon blog, vous devez vous souvenir de ma longue chevelure brillante dont j’étais très fière. Au plus long, j’atteignais les 80 cm ! Et je visais les 1 mètre… que je n’ai finalement jamais obtenu car j’ai décidé de me couper les cheveux au niveau de la poitrine. C’était déjà un énorme changement pour moi à l’époque.

Mais j’en avais besoin car mes longs cheveux commençaient à me peser. Contrairement à ce qu’on peut en penser, je ne pouvais rien en faire avec cette longueur ! Quand je les attachais en queue de cheval haute, ça me faisait mal au cuir chevelu à cause du poids. Quand je les tressais, c’était pour avoir un rendu tout plat qui tirait les traits de mon visage vers le bas. Et quand j’essayais de les boucler pour leur donner un peu de mouvement, c’était juste inutile car ça ne tenait pas.

Après avoir sauté ce premier pas de couper mes cheveux au niveau de la poitrine, j’ai continué à les couper toujours un peu plus court au fur et à mesure jusqu’à une certaine longueur que j’ai gardé pendant plusieurs années : le carré dégradé au dessus des épaules. J’ai même fait un sidecut en 2016 que j’ai gardé pendant près de 4 ans. Ce sidecut que je rasais à blanc m’a aidé à m’accepter avec des coiffures différentes, je prenais plaisir à attacher mes cheveux, à les relever, à les boucler, à les lisser… bref, j’ai enfin réussi à m’exprimer capillairement, chose qui m’étais impossible avec ma longue crinière parfaitement lisse.

Puis récemment, j’ai osé me faire une frange courte et droite comme j’en rêvais depuis plusieurs années. Je l’ai adoré ! Grâce à elle, je me suis débarrassée du visage triste dont la raie au milieu m’affublait. J’ai gardé cette frange 8 mois… avant de décider de tout couper !

Cette envie m’est venue comme ça. “Et si je me coupais les cheveux courts ?”. Moi qui détestais ça de tout mon cœur il y a encore si peu de temps, c’était comme une urgence de les couper. J’en avais marre de mes cheveux qui ne se mettaient pas comme je le voulais. J’en avais marre de ne jamais voir mes jolies boucles d’oreilles sans cesse cachées dans mes longueurs. J’en avais marre de la repousse inégale de mon sidecut qui m’empêchait de faire certaines coiffures. J’en avais marre, tout simplement !

Et voilà donc le résultat ! Je ne regrette absolument pas ! D’autant plus que je ne reçois que des compliments adorables et bienveillants depuis que j’arbore cette coupe 🙂 Et puis il faut dire que c’est bien plus pratique à laver, à colorer et à entretenir 😉

Je suis plus que ravie d’avoir osé couper cette masse capillaire qui, au fond, me permettait avant tout de me cacher et de m’oublier au lieu de m’accepter et de me comprendre vraiment.

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Chevelure de Sorcière

J’ai osé la frange !

En ce début d’année 2020, j’ai décidé de me lancer dans un projet capillaire qui me faisait envie depuis au moins 2-3 ans : une frange ! Il faut savoir que les franges, j’ai détesté ça pendant des années ! Je n’aimais vraiment pas ça et je m’étais dit que jamais au grand jamais je n’aurais de frange. Comme quoi, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Car au fil des années, j’ai commencé à trouver ça vraiment très joli. Je trouve que ça apporte du caractère et du style au visage. Et puis aussi, j’en avais marre de ma raie au milieu qui aplatissait mes cheveux. Bref, j’ai eu envie de changement capillaire. J’ai donc pris rendez-vous à la fin du mois de Janvier avec mon amie coiffeuse Cindy qui est ma coiffeuse attitrée, personne d’autre qu’elle ne touche à mes cheveux car elle seule comprend ce que je veux et réalise toujours un travail parfait !

J’ai opté pour une frange courte et droite car c’est ce que je préfère actuellement. Je verrais ensuite si je garde cela ou si je vais tester d’autres styles de franges. Je ne me pose plus de limites maintenant, ça ne sert à rien car je ne fais que changer tout le temps d’avis 😀

J’en ai aussi profité pour couper mes cheveux un peu plus courts en un carré droit. J’adore ma coupe ! C’est tellement plus facile à entretenir et je trouve que c’est plutôt stylé et en accord avec mes goûts. Et puis aussi, c’est bien pratique pour cacher la repousse de mon sidecut sur le devant 😉 Car oui, au bout de 4 ans je me suis lassée de mon côté rasé. J’ai décidé de le laisser repousser depuis Janvier 2020.

Voilà donc pour mes aventures capillaires 😉 Je suis bien contente d’avoir osé franchir le pas ! Il faut savoir écouter ses envies quand elles sont bien présentes et deviennent insistantes. Même si ça n’est pas grand chose, c’est énorme pour notre propre bien-être !

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Chevelure de Sorcière

Shampoing Amla de Khadi

Khadi est une marque ayurvédique bio, cruelty free et vegan que j’ai découverte cet été grâce à leur henné rouge Amla et Jatropha. Je l’ai beaucoup aimé et depuis je n’utilise plus que lui pour parer ma chevelure de roux intense (si un article à propos de ce henné vous intéresse, dites-le moi en commentaire). Ayant été très satisfaite du henné, j’ai voulu me renseigner sur les autres produits capillaires que la marque propose. Il y a pas mal d’huiles que j’aimerais bien tester un jour, des tas de couleurs de henné bien évidemment ainsi que des shampoings. Il y en a un qui m’a tapé dans l’œil car à l’instar du henné que j’utilise, il contient de l’amla.

L’amla est aussi connue sous le nom de groseille indienne. Il s’agit donc d’un fruit de la taille d’une prune qui est une grande source de vitamine C. Cela permet entre autre de protéger (et donc de faire durer) l’intensité des colorations végétales. Je me suis alors dit que ça pouvait être une bonne complémentarité de me laver les cheveux avec ce shampoing.

J’ai aussi été conquise par la promesse de volume et de brillance car depuis que je porte mes cheveux mi-longs, je ne supporte pas qu’ils soient plats et sans forme.

Dès la première utilisation en rinçant mes cheveux sous la douche, j’ai senti qu’ils étaient très doux et qu’ils crissaient, signe qu’ils étaient bien lavés. Une fois secs, j’ai immédiatement été saisie par l’intensité de mon roux qui était bien vibrant malgré la grisaille automnale.

Et cela dure au fil des shampoings. Je constate donc que la protection de la couleur est véridique et j’en suis enchantée car cela va éviter que mon henné ne dégorge trop vite et que mes cheveux deviennent ainsi ternes.

Le volume est lui aussi bien présent ! Mes cheveux sont légers, aériens et j’ai l’impression qu’ils respirent. Ils ont de jolies ondulations naturelles tout en étant bien brillants, hydratés et souples et mes racines sont moins collées à mon crâne. Je suis enchantée par l’efficacité de ce shampoing. Mon cuir chevelu ne regraisse pas et j’arrive à m’en tenir à mes deux shampoings par semaine habituels.

La texture est un gel liquide à la couleur orangée-brune et l’odeur est très agréable. Elle me rappelle beaucoup celle du henné, c’est donc une odeur de plantes un peu fruitée (plus précisément d’ylang-ylang selon la maque). Elle reste plusieurs heures après le shampoing et même des jours plus tard mais de façon plus légère, par effluves.

Je trouve ça tellement agréable d’avoir les cheveux qui sentent encore bon le shampoing après plusieurs jours. Par contre, il ne mousse presque pas ! J’y suis personnellement habituée car ça n’est pas la première fois que j’utilise des shampoings sans tensioactifs agressifs mais ça peut paraître surprenant si on ne l’est pas.

La composition est bien entendu impeccable ! C’est sans sulfate, sans alcool, sans colorant, sans silicone, sans paraffine, sans huiles minérales et sans parfum. Khadi nous promet également quelques petits plus non négligeables :

  • Des plantes fraîches traitées selon des procédés ayurvédiques
  • Des protéines qui améliorent la structure du cheveu
  • Du zinc qui prévient la formation de pellicule
  • De l’huile de neem aux propriétés antibactériennes
  • De l’huile de germe de riz donnant douceur et souplesse à la chevelure
  • De l’aloe vera pour hydrater
  • Des huiles essentielles pour tonifier
  • Un pH de 4.5 afin de maintenir l’équilibre naturel du cuir chevelu

Je suis vraiment très satisfaite ! Le prix peut présenter un aspect négatif car le flacon de 210 ml coûte entre 13 et 15€ selon les boutiques ou sites bio. Mais j’en suis déjà à plus d’un mois d’utilisation et je n’en suis pas encore à la moitié. Une noisette suffit, je pense donc que c’est un format économique. Dernier point que j’apprécie beaucoup : le packaging qui est simple mais élégant et très fidèle à l’esprit indien. Une très belle découverte qui risque fort de faire partie de mes shampoings favoris.

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Chevelure de Sorcière

Gamme à l’aloe vera de Logona

L’aloe vera est une plante magique omniprésente dans ma salle de bain. Je l’utilise chaque jour sous forme de gel pour mon visage ainsi que pour mon corps et grâce à cette gamme de Logona, mes cheveux en profitent eux aussi 🙂 Logona propose trois produits dans cette gamme : un shampoing, un après shampoing et un spray hydratant sans rinçage.

Je les ai testé tous les trois et je partage mon avis de ce pas !

Shampoing hydratant à l’aloès bio

Ce shampoing a un consistance proche du gel mais un peu plus liquide et il est transparent. L’odeur est fraîche et délicate. Il mousse bien mais pas autant que des shampoings conventionnels, ce qui est plus respectueux pour le cuir chevelu. Il est conseillé pour un type de cheveu sec ou fatigué mais selon moi, il convient à tout type de cheveux.

A chaque fois que je me lave les cheveux avec ce shampoing, il sont tout doux au touché juste après avoir été rincé et encore mouillé. Et une fois secs, ils sont doux, souples et brillants. Le pouvoir hydratant de ce produit est donc avéré ! Je ne l’utilise cependant pas quotidiennement car si je lave mes cheveux deux fois de suite dans la même semaine avec ce shampoing (je fais généralement deux shampoings par semaine), il a tendance à les alourdir. Du coup, je switch avec mon shampoing volume de Lavera. Si vous avez des cheveux à tendance sèche, je pense qu’il pourra vous convenir sans problème quotidiennement.

Voici la composition de ce shampoing

Eau, alcool bio, tensioactif à base de sucre, glycérine végétale, base lavante (acides aminés), polyfructose, huile de graines de brocoli, jus d’aloe vera, bétaïne végétale, dérivé d’acide aminé, acide aminé végétal, oléate de glycérol, ester de mono-oléate de glycérol, ester de sucre, extraits de bambou, extrait de grenade, extrait de sève de bambou, gomme xanthane, sel de sodium de l’acide hyaluronique, acide citrique, acide phytique, dérivé cationique d’acide aminé, extrait de romarin, mélange d’huiles essentielles, composants des huiles essentielles.

Après-shampoing hydratant à l’aloès bio

Cet après-shampoing possède la même odeur que le shampoing mais pas du tout la même texture. Ici, le produit est blanc et assez épais mais tout de même fluide. Il s’applique très bien sur les longueurs tout en les démêlant. Je le laisse tout le temps poser 3 minutes puis je rince.

Une fois secs, mes cheveux sont hydratés, souples, pleins de ressort et brillants. C’est mon après-shampoing préféré à ce jour car il correspond parfaitement à mes cheveux ! Je me souviens encore le premier jour où je l’ai utilisé et que j’ai constaté que mes cheveux (qui ondulent naturellement) avaient des ondulations souples et disciplinées et qui tenaient ! Je pense que c’est grâce à l’huile de graines de brocolis qui a un effet semblable à celui des silicones sans leurs effets nocifs et polluants. Le format est très économique car une noisette suffit.

Voici la composition de cet après-shampoing

Eau filtrée par osmose inverse, alcool dénaturé, émulsifiant végétal, alcool gras, huile de pépin de raisin, stéarate de sorbitane, jus de feuille d’aloe vera, huile de graines de brocolis, bétaïne, inuline, beurre de karité, émulsifiant végétal, ester d’acide laurique et d’alcool isoamyl, ester de sucre, émollient végétal, tensioactif à base de sucre, acide aminé végétal, extrait de poudre de feuille de bambou, extrait de graine de grenade, extrait de sève de bambou, acide hyaluronique, gomme xanthane, dérivé d’acide aminé cationique, vitamine E, huile de graine de tournesol, acide citrique, extrait de feuille de romarin, mélange d’huiles essentielles, composants d’huiles essentielles.

Spray hydratant thermo-protecteur à l’aloès bio

Ce spray sans rinçage est à utiliser sur cheveux fraîchement lavés et encore mouillés. Il permet de les démêler tout en les hydratant. J’adore ce spray ! Comme le shampoing et l’après-shampoing, il possède la même odeur fraîche et citronnée mais aussi la même efficacité. Je trouve qu’il discipline vraiment bien les cheveux et les rend doux et brillants. C’est un bon complément aux deux autres produits mais je l’ai déjà appliqué sans eux et il fonctionne tout aussi bien seul. Il ne laisse aucun film collant ou désagréable sur les cheveux en séchant. Bref, il est parfait 😉

Voici la composition de ce spray

Aqua (water), Alcohol denat, Glycerin, Aloe Barbadensis Leaf Juice, Polyglyceryl-10 Laurate, Betaine, Beta Vulgaris (Beet) Root Extract, Hydrolyzed Corn Starch, Sodium Lactate, Bambusa Vulgaris Leaf/Stem Extract, Bambusa Vulgaris Sap Extract, Lactic Acid, PCA Ethyl Cocoyl Arginate, Citric Acid, p-Anisic Acid, Parfum (fragrance), Citral, Limonene, Linalool, Geraniol, Citronellol, Benzyl Benzoate, Coumarin.

J’aime énormément cette gamme à l’aloe vera ! Je vous la conseille à 100% 😉 Comme d’habitude avec cette marque, les compos sont impeccables et les résultats probants.

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶