Culture enivrante

Les tribulations d’une gothique amoureuse de Cécile Guillot

Cela fait un petit moment que je ne vous ai pas parlé lecture. Je me rattrape donc aujourd’hui avec la chronique d’un livre que j’ai beaucoup apprécié lire et qui m’a gentiment été offert par son autrice elle-même : Les tribulations d’une gothique amoureuse de Cécile Guillot.

J’aime beaucoup les livres de Cécile alors j’avais très envie de lire « les tribulations d’une gothique amoureuse » depuis sa sortie mais je n’ai jamais eu l’occasion de le trouver et donc de me le procurer.

Alors quand Cécile m’a proposé de me l’envoyer afin d’en faire une chronique sur mon blog, j’ai accepté avec joie !

Voici le résumé de la quatrième de couverture

Tout cela donne envie de s’y plonger et de découvrir la vie de cette Lily. J’ai trouvé cette dernière très attachante et je me suis pas mal reconnue en elle, je dois l’avouer. Au début de son histoire, on apprend que Lily est une jeune femme au style gothique avec un vrai cœur d’artichaut. Elle a un métier stable et joue de la basse durant son temps libre dans un groupe de musique métal composé de ses amis. Elle est secrètement amoureuse de Vince, un des membres de son groupe et ami et elle rêvasse sur lui au lieu de lui partager ses sentiments.

Oui mais c’est plus facile à dire qu’à faire car Lily sera confrontée à des situations romanesques qui l’empêcheront d’avoir son Vince pour elle toute seule. Du coup, Lily va noyer son chagrin dans les cupcakes, son petit péché mignon secret. Au fil des 200 pages du roman, Lily devra faire face aux différents évènements que la vie offre à ses amis et à son entourage tout en constatant que pour elle, rien ne bouge. Et c’est en partie pour ça aussi que je me suis reconnue en elle car j’ai l’impression de ne pas du tout faire comme tout le monde et de ne pas avancer au même rythme que les autres.

Mais qu’importe ! J’avance quand même, doucement mais sûrement et je pense aussi que je me prend peut-être trop la tête comme Lily le fait aussi. Et puis au final, elle se rendra compte que parfois, il faut cesser de rêver sa vie et de la vivre, d’ouvrir ses yeux pour la découvrir pleinement et la savourer au lieu de la subir.

Ce roman se lit tout seul et avec délectation. J’ai beaucoup rit en le lisant et certains passages m’ont beaucoup touchée aussi. Bref, quand j’ai refermé le livre après avoir lu la dernière page, j’ai été un peu triste d’abandonner Lily si vite. Beaucoup de références au monde du gothique, du métal et de l’alternatif underground sont glissées tout au long de l’histoire et ça, j’ai adoré. Peut-être que des personnes n’y connaissant rien se sentiraient un peu perdues par tout cela mais au moins, ça leur permet de découvrir cette culture si injustement décriée 😉

Je remercie encore beaucoup Cécile de m’avoir offert ce livre (et surtout, merci pour cette dédicace si jolie). J’ai adoré Lily et je suis passé par toutes les émotions qu’elle a pu ressentir dans ce roman en même temps qu’elle. Le message que fait passer ce roman est très positif et ça m’a fait du bien 🙂 Avez-vous lu ce roman vous aussi ?

[Photos de cet article par moi-même]

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

5 réflexions au sujet de “Les tribulations d’une gothique amoureuse de Cécile Guillot”

  1. Wow la chance tu l’as reçu dédicacer en prime c’est vraiment cool.*_* Ca fait un moment que je cherche ce livre aussi surtout avec cette couverture je la lui préfère. Du coup ton article me donne encore plus envie de le lire.:p

  2. Coucou Diane ! je ne connaissais pas ce livre, il a l’air superbe, et s’il a pu te remonter le moral alors c’est parfait : là est le vrai pouvoir d’un livre =) La dédicace est très mignonne avec le cupcake ! Bizoux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *