Spiritualité

Qu’est-ce qu’un livre des ombres ?

Toute sorcière digne de ce nom se doit de tenir son livre des ombres. Mais qu’est-ce que c’est réellement ? Pour commencer, retirez-vous de la tête ces clichés de vieux grimoires poussiéreux remplis de sorts écrits en latin qui vont servir à faire surgir la foudre ou à créer des boules de feu maléfiques. Ici, on est dans la vraie vie 😉

Un livre des ombres, c’est donc un grimoire, oui. Ou plutôt, c’est un journal pour utiliser un mot plus simple et moins sibyllin. Car c’est tout simplement là dedans qu’une sorcière va y inscrire et y recueillir ses pensées spirituelles, ses recettes de plantes médicinales, ses découvertes en ésotérisme, ses pierres favorites… en gros, c’est un vrai recueil de connaissances qu’une sorcière apprendra et accumulera tout au long de sa vie. Un livre des ombres peut très bien servir de journal intime car de toute manière, il n’est destiné à être lu que par la sorcière qui le tient.

Il est évidemment possible de le partager avec certaines personnes si vous le souhaitez. Il n’y a pas de règles inscrites dans le marbre concernant un livre des ombres. Chaque sorcière est libre d’en faire ce qu’elle en souhaite !

En commençant par le livre en lui-même. Il peut très bien s’agir d’un simple cahier format A4 comme d’un grand grimoire avec couverture en cuir ou encore une version numérique enregistrée sur clé USB. Tout est possible et envisageable car tout livre des ombres doit correspondre à la sorcière qui le possède. Il y en a même qui le fabriquent elles-mêmes et ça n’est pas compliqué du tout. Des tas de tutos existent pour cela sur le web si cette option vous parle plus que les autres 😉

Le tout est de se retrouver dans son propre livre des ombres. Et si on en fini un, on en commence tout simplement un autre. Personnellement, j’en suis à mon deuxième et j’ai choisi un magnifique grimoire fait à la main avec couverture en cuir marron et orné d’une agate et d’un fermoir en ferraille. J’ai voulu jouer le grand jeu, je l’avoue. Mon premier était un Paperblank qui avait lui aussi l’aspect d’un vieux grimoire. Car c’est purement et simplement l’option qui me parle et me correspond le plus.

Au niveau des formats, je choisi toujours des formats A5 car je trouve cela plus pratique à ranger et surtout, à transporter. J’aime bien pouvoir emporter mon livre des ombres avec moi quand j’en ressens l’envie et le besoin.

Chez les wiccans, il est souvent conseillé d’y retranscrire à tout prix le fameux « Wiccan Rede » et ensuite de consacrer son livre des ombres. Ne vous-y forcez pas si vous n’êtes pas d’accord avec cela. Ne vous mettez pas de barrières. Laissez-vous emporter par vos sentiments et votre ressentis et surtout, ne vous dites pas des trucs du genre : « ouais mais si j’écris ça dedans c’est pas un vrai livre des ombres. »

Vous êtes libres d’y inscrire ce que vous désirez ! Et ne laissez personne vous dire que votre livre des ombre est nul ou pas assez bien parce que ceci ou parce que cela. Les gens qui disent ça n’ont rien compris à l’essence même du livre des ombres, ni même à l’essence de la spiritualité tout court d’ailleurs ! Car c’est avant tout un domaine très personnel et intime. Personne ne suivra le même chemin spirituel que vous (et votre âme) car vous êtes unique ! Et aussi : pas besoin d’être wiccan pour tenir un livre des ombres 😉

Soyez vous-même et retranscrivez-le dans votre livre des ombres. C’est ça le plus important ! J’aime beaucoup tenir à jour les miens car ça m’aide à progresser dans mon apprentissage magique et personnel. J’aime y coucher mes pensées (aussi futiles soient-elles) tout comme y dessiner des choses pour que ma mise en page me ressemble encore plus. Si vous êtes artiste comme moi, n’hésitez pas à gribouiller des petites choses.

Concernant les encres à utiliser pour écrire dans son livre des ombres, vous êtes là encore libre de choisir une encre spéciale qui ne sera utilisée qu’à cette fin ou bien à tout simplement vous munir de votre stylo bic.

Au final c’est ça le principe du livre des ombres : la liberté d’en faire ce que l’on souhaite pour qu’il nous ressemble et soit ainsi une partie de nous-même 🙂

J’espère que cet article aidera certaines (ou même certains) d’entre vous. Je sais que le livre des ombres est un sujet qui pose beaucoup d’interrogations car on a toujours peur de ne pas bien le faire ou de ne pas être légitime. Mais c’est faux. Si on veut en tenir un, on en est légitime et on le fera bien, quoi qu’on en fasse. Évidemment, inutile de vous préciser qu’un livre des ombres est destiné à un but bienveillant et personnel. Autrement, ça n’est plus un livre des ombres.

[Photos de cet article par moi-même]

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

2 réflexions au sujet de “Qu’est-ce qu’un livre des ombres ?”

  1. Bonjour, je suis débutante et je n’ai pas bien compris ce qu’on peut écrire dans le livre des ombres pourriez-vous m’aider ? Merci bonne soirée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *