Fashion Witch

Les fripes et la seconde main

Depuis plusieurs années maintenant, je suis une adepte des friperies et de la seconde main. J’adore chiner de belles pièces que je ne trouverai jamais ailleurs tout en consommant de manière plus responsable. Vous l’avez sans doute remarqué si vous me suivez sur Instagram mais mon style vestimentaire a plutôt bien évolué. Fini le style gothique et le total look noir ! Cela me correspondait avant, ça n’est actuellement plus le cas.

Au final, je me suis rendu compte que “j’étouffais” en quelque sorte à rester cantonnée dans ce style. Je m’empêchais de craquer sur certaines pièces qui me plaisaient mais qui du coup, ne collaient pas du tout à cette esthétique bien particulière. Et puis je ne portais quasiment que du noir ou des couleurs très foncées. Plutôt ennuyeux à la longue… Je ne veux plus de ça maintenant. Je veux de jolies couleurs, des matières cools et atypiques, des formes plus originales, des motifs magiques, des imprimés… bref, beaucoup plus de liberté et de diversité !

Mais tout cela évidemment en restant fidèle à moi-même et aux choses que j’aime et qui me correspondent vraiment. Je ne veux plus me mettre d’étiquettes. Je ne veux plus faire parti d’un seul style vestimentaire bien défini. Au lieu de ça, je veux juste porter ce que j’aime et ce qui me fait vibrer. Du coup, je pourrais qualifier mon style d’alternatif car j’aime toujours porter des choses qu’on ne voit pas partout mais aussi associer les pièces d’une manière plutôt originale. En gros, je reste fidèle à moi-même, à l’originalité et aux choses qui sortent du moule tout en me laissant inspirer par celles qui me parlent vraiment.

C’est donc tout à fait logique que je me sois intéressée aux friperies et à la seconde main. Je n’ai jamais eu ces à prioris qu’ont la plupart des gens : à savoir que les friperies c’est sale, que c’est dégoûtant de porter des pièces qui ont déjà été portées par d’autres personnes… au final, qu’est-ce que ça peut bien faire ? Un vêtement ça se lave, non ?

Chiner des vêtements, chaussures ou encore accessoires et bijoux est devenu une vraie passion pour moi dorénavant. J’adore passer des heures à chercher des merveilles sur les applis comme Vinted, Ebay ou encore Depop. Mais le mieux, c’est toujours de pouvoir se rendre dans une friperie physique. Au moins, on peut toucher les matières et les essayer. Il y a toujours moyen de dénicher des pièces vintage ou de seconde main. Il faut juste être curieuse et bien chercher ! Ça ne viendra pas à vous si vous ne faites pas la démarche de chercher par vous-même 😉

Je vois souvent des gens se plaignant qu’il n’y a aucune friperie près de chez eux. Et bien alors optez pour les applis ou les sites internet, tout simplement ! C’est un domaine qui est en plein essor alors vous ne pourrez plus dire que c’est impossible à trouver. D’autant plus qu’une catégorie “Vintage” va bientôt se remplir de jolies choses rien que pour vous sur la boutique… Restez connectées, je vous avertirez dès que la première sélection sera en ligne 😀

Pour revenir au point de la consommation plus responsable, je trouve que chiner donne plus envie de faire attention à ce que l’on achète. Mais ça fait aussi réaliser que nos propres pièces qui dorment dans nos placards car elles ne nous correspondent plus peuvent, elles aussi avoir une seconde vie ailleurs ! Alors n’hésitez pas à vous inscrire à des applis comme Vinted pour faire de la place dans vos placards tout en faisant plaisir à d’autres personnes et en respectant la planète ! Vous pouvez aussi tout simplement donner vos vêtements à des associations par exemple si vendre ne vous intéresse pas.

Bref, soyez plus responsable et plus éthique. Et si vous avez des préjugés sur les friperies, essayez de vous en débarrasser pour tenter l’aventure ! Car qui sait, cela pourrait vous ouvrir à d’autres horizons ? 🙂

Êtes-vous déjà adepte de la seconde main ? Qu’elle est donc la pièce que vous êtes fière d’avoir trouvé en friperie et qui est un véritable trésor dans votre garde-robe maintenant ? Dites-moi ça en commentaire 😉

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Beauté ensorcelante

Rosée d’Aloe

Vous le savez déjà, je suis une adepte des eaux florales dans ma routine skincare. Et l’aloe vera fait elle aussi partie intégrante de mes soins pour le visage. Cette rosée de la marque Pur Aloé était donc faite pour moi.

Elle contient 76% d’aloe vera mélangée à de l’eau de rose. Cette dernière est conseillée pour les peaux présentant des imperfections et/ou pour des peaux matures. De plus, elle illumine le teint et le lisse. Quant aux vertus magique de l’aloe vera, je ne vous les présentes plus 😉 Je trouve que le mélange de ces deux plantes est vraiment très judicieux !

Cela fait maintenant plus d’un mois que je l’utilise tous les matins et j’en suis ravie ! Ma peau est tellement douce après, une vraie peau de pêche ! Mon teint est plus lumineux, plus uniforme, plus lisse et surtout bien hydraté. Je trouve le flacon pschitt très pratique et la contenance est tout à fait convenable, ce qui fait donc un très bon rapport quantité/prix.

J’en ai encore pour un moment car seuls quelques pschitts suffisent pour le visage. L’odeur est plutôt spéciale car assez forte au premier abord : personnellement ça me fait penser à la réglisse alors qu’il n’y en a absolument pas dedans 🙂 Mais cette odeur ne reste pas longtemps.

Cette rosée est donc maintenant bien à sa place dans ma salle de bain et je suis certaine que dès que ce flacon sera fini, j’en rachèterai un nouveau.

Connaissez-vous cette rosée ?

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Beauté ensorcelante

Je suis passé à la Tosowoong

30 ans après tout le monde ! Mais comme on dit, mieux que tard que jamais, non ? Je pense que ça doit au moins faire 5 ans que cette brosse pour le visage venue tout droit de Corée a connu son apogée. Et c’est seulement maintenant que je la teste. Il faut dire merci au -50% qui m’ont donné envie de l’acheter en magasin bio, car il faut avouer que le prix fort est assez élevé.

Depuis des années, je suis adepte des éponges konjac pour parfaire le nettoyage de ma peau matin et soir. J’ai toujours été très satisfaite de ces petites éponges, surtout celles avec de l’aloe vera et quand je ne les utilisais pas, je sentais immédiatement la différence sur ma peau : grains moins lisses, peau moins lumineuse, imperfections plus présentes… Bref, ma peau en a vraiment besoin. Mais le problème avec les éponges konjac, c’est qu’elles moisissent et se désagrègent vite. Au bout de même pas 2 mois, elles sont bonnes à jeter. Et ça fait mal vu le prix…

J’ai donc voulu laisser une chance à la brosse Tosowoong pour remplacer ces éponges et voir si c’est mieux, pareil ou moins bien.

Cela fait environ 1 mois que je l’utilise matin et soir et à la première utilisation, j’ai été très étonnée par la douceur des poils de cette petite brosse. Avec ma peau sensible et très réactive, je ne vous cache pas que j’avais un peu d’appréhension… qui c’est très vite envolée !

Je m’en sers une fois que j’ai appliqué mon nettoyant en faisant des gestes circulaires pendant quelques secondes pour chaque zone du visage et c’est hyper agréable ! C’est comme un micro massage tout doux qui nettoie bien plus qu’avec nos simples mains. Une fois la peau rincée et séchée, elle est lumineuse et douce, si douce…!

J’ai ainsi l’impression que mes hydrolats et mes crèmes pénètrent mieux dans mon épiderme et de ce fait, agissent mieux. En tous les cas, je vois une nette différence car l’aspect général de ma peau est bien meilleur qu’avec les éponges konjac.

J’ignore encore combien de temps ma brosse durera dans le temps. Je la lave toutes les semaines avec un savon doux et elle est comme neuve.

Je la suspens à un crochet dans ma salle de bain à côté de mon gant de toilette et c’est parfait. Elle sèche bien entre les temps d’utilisation et le cordon ne semble pas souffrir de l’eau. Je vais donc rester avec cette brosse et laisser les éponges konjac de côté pour un moment je pense 😉

Utilisez-vous également cette petite brosse ?

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Fashion Witch

Focus sur : Rue de Minuit #2

Je poursuis ma série de partage de créatrices et créateurs avec cette fois-ci l’univers onirique de Rue de Minuit. Tenue par la talentueuse Rozenn (qui est également autrice), la jolie boutique de Rue de Minuit a été un véritable coup de cœur pour moi !

Je trouve que le mysticisme et la rêverie qui imprègnent ces créations sont vraiment uniques et parlants. Je ne suis pas très fan de la couleur bleu en général dans les choses que je porte sur moi. Je suis plutôt attirée vers les couleurs chaudes mais là, l’utilisation du bleu est telle que je n’ai pas su résister à toute cette beauté enchanteresse !

J’ai donc craqué pour pas moins de deux colliers.

Le premier, qui est le plus petit avec des entrelacs bleus et une labradorite violette, je l’ai depuis le début de l’année. Il s’agissait en fait d’un prototype qui a su faire chavirer mon cœur 😉 La labradorite violette est vraiment magnifique et pleine de reflets que je n’ai malheureusement pas su capturer avec mon objectif.

Quant au second, celui avec la lune et la labradorite bleue, je l’avais déjà repéré cet été sur le compte Instagram. Et il m’aura fallu attendre la fin de l’année pour pouvoir enfin me l’offrir lors d’une des mises à jour de la boutique. Je l’adore ! Il est vraiment sublime avec ses volutes qui rappellent l’Art Nouveau et qui se mélangent parfaitement bien avec ce style onirique et magique.

Les finitions sont très bien exécutées et le montage avec les différentes perles et pampilles est juste parfait ! Contrairement à ce que l’on pourrait croire en les voyant, ces colliers sont très légers et donc très agréables à porter. Et je vous garantis qu’ils font leurs effets quand je les porte 😉

Connaissiez-vous le magnifique travail de Rue de Minuit ?

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶