Spiritualité

Qu’est-ce que la méditation et comment méditer ?

La méditation nous vient de la culture orientale et elle se popularise de plus en plus. Il est en effet très bénéfique de pratiquer la méditation quotidiennement afin de se nettoyer physiquement, mentalement mais aussi spirituellement et émotionnellement tout en s’ancrant à la terre et en se connectant à l’Univers.

La méditation peut paraître inaccessible quand on ne sait pas comment s’y prendre. Il est vrai qu’on a en tête des images préconçues quand on pense à la méditation : les moines tibétains qui la pratique pendant des heures sans bouger, le fait de ne devoir penser à rien en vidant son esprit qui nous semble impossible ou encore la position du lotus (assis en tailleur et les mains posées sur les genoux)… tout cela ne sont rien d’autre que des clichés associés à la méditation. Un peu comme les boules de cristal et les mains alourdies par des dizaines de bagues énormes quand on parle de voyance.

La méditation est en fait quelque chose de très accessible ! Et d’ailleurs, on en fait tous les jours sans nous en rendre compte. Si si, je vous jure !

La méditation est un état de conscience particulier qui est tout simplement celui que nous éprouvons quand on se perd dans nos pensées, quand on s’enferme dans sa bulle pour imaginer des choses qui nous font sourire et qui nous sécurisent, quand on repense à des souvenirs joyeux ou non, quand on se remet en question…

Méditer ce n’est pas devoir se vider la tête de toutes pensées, bien au contraire ! Méditer c’est laisser venir à nous toutes sortes de pensées, positives comme négatives afin de les accueillir et de les laisser partir pour faire place nette. Vous repensez à ce moment gênant qui vous a causé des insomnies pendant des semaines ? Accueillez-le et laissez-le s’en aller. Ce moment appartient au passé, il est arrivé pour vous apprendre quelque chose sur vous-même et vous savez que plus jamais vous ne vous remettrez dans de telles situations car vous avez compris la leçon. Vous vous sentez rempli de joie car vous repensez à ce magnifique moment de grâce qui vous a été offert la veille ? Revivez ce moment et remerciez l’Univers pour ce cadeau puis passez à une autre pensée.

Vous pouvez pratiquer la méditation n’importe où et n’importe quand ! Pas besoin d’être assis en tailleur chez vous ni de devoir fermer les yeux en pratiquant des exercices de respiration si cela ne vous convient pas ! Mais si cela vous parle, vous êtes bien entendu tout à fait libre de le faire.

Vous pouvez méditer dans les transports, à votre travail lors d’une pause, à l’heure du déjeuner, dans votre bain, avant de vous endormir, en caressant votre animal de compagnie, en sirotant votre tasse de thé… Ce qui est à retenir c’est qu’il ne faut pas vous endormir en méditant car vous devez rester conscient afin de faire le tri dans vos pensées et dans vos ressentis pour ne pas y rester accrocher comme une moule à son rocher, ce qui serait négatif pour votre avancée et votre évolution.

Personnellement, je pratique la méditation quotidiennement et je le faisais déjà depuis toute petite sans le savoir. Quand j’ai compris cela, j’ai accueillis la méditation à bras ouverts et je vous assure que c’est très important et très sain de méditer. C’est une véritable aide pour vous sentir bien, pour avancer de manière sereine dans la vie et pour mieux vous connaître et vous aimer à votre juste valeur.

Il était donc évident que je crée des supports pour la méditation, à savoir les coussins de méditation que je vous propose sur la boutique : https://locketvoodies.com/categorie-produit/coussins/

Ces coussins magiques et vibratoires sont emplis d’ondes positives et protectrices. Il est possible de les déposer dans la pièce de votre choix pour profiter des énergies bienveillantes qu’ils irradient autour d’eux quand vous ne les utilisez pas mais leur rôle est avant tout de vous servir comme support ou comme aide lors de vos séances de méditations en les posant sur vos genoux ou contre votre plexus solaire.

De ce fait, je vous conseille d’utiliser ces coussins chez vous ou dans un endroit dans lequel vous êtes libre de le faire en toute sécurité.

Vous pouvez poser des intentions ou faire des demandes à votre coussin avant de commencer à méditer. Par exemple : « Cher coussin qui m’accompagne et me protège lors de mes séances de méditation, je te demande de m’aider à y voir plus clair dans mes pensées afin de ne pas m’y accrocher indéfiniment » ou encore « Cher coussin, compagnon spirituel, aide-moi à me détendre lors de cette séance tout en me recouvrant d’un sentiment de sécurité » .

En posant le coussin sur vos genoux, cela vous aidera à méditer en conscience tout en vous emplissant des énergies bienveillantes du symbole que vous aurez choisi. En le plaçant contre votre plexus solaire tout en le serrant dans vos bras, vous allez vous emplir d’un sentiment de bien-être et de sécurité qui nourrira votre chakra Manipura et l’aidera ainsi à bien fonctionner.

Chaque modèle de coussin a un message différent selon le symbole qu’il représente. Pour le moment, j’en propose 5 : Dame Lune, Cœur Sacré, Lady Starla, Œil Mystique et Messire Soleil.

Je vais bientôt vous proposer 3 autres modèles : Main du Destin (que vous pouvez déjà voir sur les photos de cet article), Chat Divin et Monarque de la Nuit. Il s’agit ni plus ni moins que les mêmes modèles que les poupées mystiques que je décline en coussins mais aussi en porte-clés, en boîtes magiques, en bijoux et en illustrations.

Pour connaître les messages de chacun de ces 8 modèles, je vous renvoie vers cet article où vous pouvez les lire et faire votre choix : https://locketvoodies.com/messages-des-poupees-mystiques/

J’espère que cet article vous aura éclairé sur la pratique de la méditation et que vous allez enfin sauter le pas pour vous y mettre si ça n’est pas encore fait 😉 Toutes les pratiques spirituelles sont accessibles à tout le monde ! Il suffit d’ouvrir son esprit, de les pratiquer dans la bienveillance et de comprendre que vous êtes capable et que vous le méritez !

[Photos de cet article par moi-même]

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Spiritualité

Comment connaître la couleur de son aura ?

Nous avons tous une aura autour de nous. L’aura n’est rien d’autre qu’un corps énergétique subtil qui nous entoure de la tête aux pieds sous forme de halo coloré. Ce halo présente des couleurs différentes selon les individus qui expriment alors leurs énergies et leurs personnalités propres. Il est très facile de connaître la couleur de son aura et tout le monde peut découvrir la sienne sans avoir à être médium ou clairvoyant.

Voici donc les quelques façons à portée de tous que je vous propose :

  • La main sur une surface blanche : La manière la plus simple et la plus accessible est sans aucun doute celle-ci ! Il vous suffit de mettre votre main (le dos de la main vers vous) devant une surface blanche. Cela peut être une feuille de papier, un mur blanc, une porte blanche… qu’importe la surface, du moment qu’elle soit blanche afin qu’aucune autre couleur ne vienne interférer celle de votre aura. Ne posez pas directement votre main sur la surface choisie mais laissez plutôt quelques centimètres entre les deux. Concentrez ensuite votre regard sur un point entre deux doigts (ceux que vous voulez). Essayez de ne pas cligner des yeux et laissez votre regard se perdre sur ce point jusqu’à ce que votre main devienne légèrement floue. Vous verrez alors un halo coloré et lumineux apparaître autour de votre main, comme une ombre qui s’en détache. Savourez ce moment qui vous est accordé et admirez la magnifique couleur de votre aura. Que ressentez-vous en la découvrant ? Êtes-vous surpris de sa couleur ? Ou au contraire, vous en doutiez-vous un peu au fond de vous ?
  • Le pendule : Voici une autre façon de connaître la couleur de votre aura qui vous parlera si vous pratiquez déjà un peu dans le domaine de la spiritualité. Le pendule est en effet un outil très utile pour avancer sur son chemin spirituel. Vous aurez donc besoin de votre pendule ainsi que d’une abaque (que vous pouvez faire vous-même ou télécharger sur le net pour l’imprimer) contenant les différentes couleurs. Une fois bien installé au calme avec votre pendule et votre abaque, commencez à questionner votre pendule en posant une question du genre : « Qu’elle est la couleur de mon aura? » ou bien « Indique moi la couleur de mon aura sur cette abaque ». Laissez votre pendule vous la dévoiler pour vous. Vous pouvez ensuite vérifier votre réponse en demandant à votre pendule de vous le confirmer comme ceci : « La couleur de mon aura est bien [citez la couleur de votre aura] ? » et votre pendule tournera dans son sens qui vous indique son « oui » (que vous devriez connaître si vous pendulez déjà depuis un certain temps).
  • Demander à ses guides de lumière : Cette manière vous conviendra si vous êtes déjà en contact régulier avec vos guides de lumières. Si vous n’avez jamais fait cela ou que vous ne connaissez pas vos guides, vous pouvez tout de même essayer ! Nous avons tous au moins un guide de lumière à nos côtés tout au long de notre vie et il est évidemment là pour nous guider et nous aider, notamment en communiquant avec nous par le biais de méditations notamment. Installez-vous dans un endroit sûr et au calme (personne ne doit venir vous déranger) fermez les yeux et demandez à votre/vos guide.s de vous dire ou de vous montrer de quelle couleur est votre aura. Celles et ceux qui ont l’habitude auront des réponses claires et rapides et si ça n’est pas votre cas, ne vous découragez pas si vous n’avez rien dès la première tentative de prise de contact. Le temps est notre meilleur allié en spiritualité. Il ne faut jamais rien brusquer et avancer doucement et sereinement en ayant la foi.
  • Avec l’aide d’un médium/clairvoyant/énergéticien/chaman : Nous pouvons être aidés sur notre cheminement spirituel en consultant des personnes qui savent de quoi elles parlent et qui sont là pour nous aider à la façon de nos guides de lumières à la différence que ces personnes sont incarnées sur cette terre comme nous 😉 Vous pouvez alors leur demander s’il sont capable de vous indiquer la couleur de votre aura ou non (ce dernier cas de figure peut arriver car personne n’est spécialisé dans tous les domaines).
  • Avec un oracle : Il existe des oracles consacrés aux couleurs qui pourraient vous dire de quelle couleur est votre aura. Pour cela, il faut que vous preniez toutes les cartes qui constituent l’oracle de votre choix dans vos mains (le dos des cartes face à vous pour ne pas les voir) et que vous posiez cette question : « Quelle est la couleur de mon aura ? ». Battez ensuite les cartes autant de fois que vous le sentez puis étalez-les devant vous. Choisissez ensuite une carte sans réfléchir, laissez-vous guider par votre ressenti. Aucune logique ne doit venir vous embêter et surtout, relâchez votre mental ! Sinon, ce dernier pourrait venir tout gâcher ! Retournez la carte que vous avez choisie et découvrez la couleur de votre aura.

Voici donc pour les différentes méthodes que je vous propose pour découvrir la couleur de votre aura. Ma préférée est la première, celle de la main posée sur une surface blanche car elle est simple, accessible et le résultat est immédiat. De plus, de voir de ses propres yeux le magnifique halo coloré de votre aura est tellement beau que votre âme en sera ravie !

Pour ce qui concerne les significations des couleurs de l’aura, c’est très facile de les trouver sur le net ou dans des livres spécialisés mais comme pour l’article concernant le calcul de son chemin de vie, je vais vous donner des mots-clés pour chaque couleur.

Comme je l’ai écrit en début d’article, les couleurs sont là pour indiquer qui vous êtes, votre personnalité profonde et vos traits de caractères spécifiques afin de mieux vous appréhender dans cette vie.

  • Rouge : Connecté au chakra racine, énergique, construit et donne de la matière aux choses, ancré et déterminé.
  • Orange : Connecté au chakra sacré, joyeux, spontané, créatif et émotionnel.
  • Jaune : Connecté au chakra du plexus solaire, calme intérieur, serein, positif, très optimiste, sage et bienveillant.
  • Vert : Connecté au chakra du cœur, indépendant dans les pensées et dans les actions, rayonne dans l’énergie de l’amour, crée des liens avec tout ce qui tient à cœur.
  • Turquoise : Connecté au chakra de la gorge, serein, honnête, ouvert, clair, fluide, communicatif, bonne expression de ses besoins et de ses attentes.
  • Bleue : Connecté au chakra du 3ème œil, organisé, persévérant, confiant, constance intérieure, intuitif, spirituel.
  • Rose : Connecté au chakra du cœur, doux, apaisé et apaisant, dans l’instant présent, tisse des liens forts, sait prendre soin de lui et des autres.
  • Violette : Connecté au chakra couronne mais aussi à sa mission de vie, dans une évolution positive, se sent à sa place, très ouvert spirituellement.
  • Noire : Aucune connexion à rien, taux énergétique vibratoire très bas, en lien avec des énergies toxiques, négatives et dans l’autosabotage.
  • Blanche : Cette couleur est très rare car toutes les couleurs de l’aura sont réunies en une pour créer une intense lumière qui donne un rayonnement très fort, un taux énergétique très haut et une vibration lumineuse quasiment parfaite.
  • Dorée : Énergie spirituelle très développée, vis des expériences spirituelles fortes, intenses et positives, grandes capacités spirituelles utilisées avec empathie et altruisme.

Certaines personnes disent que la couleur de notre aura peut changer avec le temps et notre évolution personnelle. Je pense que c’est vrai, que rien n’est impossible car nous évoluons sans cesse pour être en accord avec nous-mêmes, avec nos convictions, avec notre âme et notre chemin de vie que nous venons accomplir ici bas.

J’espère que cet article vous aura appris quelque chose et que vous aurez envie (et peut être enfin les clés que vous attendiez ?) de découvrir la magnifique couleur de votre aura.

N’hésitez pas à me la partager en commentaire (et vous pouvez aussi vous amuser à deviner la mienne, pourquoi pas ? 😉 ).

Sachez que j’ai mis en page cet article sous forme de livret au format PDF à télécharger sur ma page Patreon juste ici : https://www.patreon.com/posts/cours-spirituel-59504202

[Photos de cet article : Pinterest]

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Spiritualité

Comment calculer son chemin de vie ?

Sur mon compte Instagram personnel, je vous faisais part en stories il y a quelques jours du sort actuel réservé aux blogs. J’ai commencé à bloguer il y a environ 15 ans et c’était une époque où chacun avait sa place sur le net, où chacun avait le droit de s’exprimer et de partager son univers.

De nos jours, l’ère du blogging a laissé sa place aux applications de partages sur smartphones… et à la monétisation de tout ceci. Le partage pour le partage est devenu quasiment inexistant au profit des comptes qui ramènent de l’argent et… les blogs ne sont plus lus, plus alimentés et donc cruellement laissés à l’abandon pour la grande majorité.

Or moi, j’aime toujours les mots et les belles photos qui les illustrent. Je ne suis pas du tout vidéo et encore moins de celles qui durent 30 secondes, composées de musique trop forte, d’images qui se suivent beaucoup trop vite au point où on a le temps de ne rien voir et qui se répètent inlassablement pour transformer votre cerveau en bouillie.

Bref, je vous ai demandé votre avis et vous étiez plusieurs à regretter autant que moi les blogs que nous lisions avec une bonne tasse de thé parfumé chez soi en faisant des tas de découvertes, autant sur le plan matériel que humain (je ne compte plus le nombre de personnes formidables que j’ai rencontrées grâce à tous les blogs que j’ai tenu !).

Avant, je postais minimum deux fois par semaines, principalement sur le sujet de la beauté puis j’ai ensuite proposé des choses différentes dont la spiritualité. Et c’est de cela que je vais vous parler aujourd’hui car même si officiellement les blogs sont dénigrés, je n’ai pas pour autant envie de m’arrêter alors que j’aime ça ! Non mais 😉

Je vais donc vous expliquer comment calculer votre chemin de vie grâce à la numérologie. C’est vraiment tout simple et ça éclaire beaucoup sur cette fameuse question que nous nous posons toutes et tous :

Qu’est-ce que je fais sur Terre et quel est mon but ?

Pour calculer votre chemin de vie il suffit d’additionner les chiffres qui composent votre jour de naissance entre eux avec ensuite ceux de votre mois de naissance entre eux et enfin avec ceux de votre année de naissance, toujours entre eux.

Prenons cet exemple avec Frida Kahlo : cette femme exceptionnelle est née le 6 juillet 1907. Pour calculer son chemin de vie il faut donc faire : 0+6+0+7+1+9+0+7 ce qui donne 30.

Puis terminer en faisant 3+0 = 3 car le chiffre du chemin de vie se comporte toujours entre 1 et 9. Le chemin de vie de la célèbre Frida Kahlo était donc le chiffre 3 !

Oui d’accord mais qu’est-ce que ça signifie concrètement de connaître son chiffre de chemin de vie ?

Et bien sachez que chaque chiffre a un message particulier et ciblé. Je ne vais pas vous les détailler en profondeur car lire un paragraphe sur ce que nous sommes sensé faire de notre vie et trop injonctif à mon goût.

Je préfère en effet vous partager deux simples mots-clés qui apportent plus de liberté à nos propres choix de vie et de carrière en étant bien plus appréciables et plus puissants. Mais surtout, ce sont des mots sur lesquels nous pouvons méditer afin de se les approprier ou non.

Voici donc ces mots clés magiques pour chaque chiffre :

  • 1 : Autonomie et assurance
  • 2 : Coopération et association
  • 3 : Relationnel et créativité
  • 4 : Construction et travail
  • 5 : Liberté et évolution
  • 6 : Famille et tolérance
  • 7 : Spiritualité et santé
  • 8 : Carrière et karma
  • 9 : Altruisme et vocation

Ces mots-clés sont là pour vous éclairer et pour aider votre âme à comprendre (ou plutôt à ne pas oublier) ce qu’elle est venue faire sur Terre dans cette vie que vous incarnez actuellement.

Votre chiffre vous accompagnera tout au long de votre vie et il ne changera jamais puisqu’il est en rapport avec votre date de naissance que votre âme elle-même a choisi avant de s’incarner de nouveau ou pour la première fois sur terre (hé oui ! 😉 ).

Alors ? Quel est votre chiffre de chemin de vie ? Les mots-clés qui y correspondent vous parlent-ils ? Vous aident-ils à vous souvenir de votre but dans cette drôle d’existence ?

Si jamais vous avez le moindre doute concernant le chiffre de votre chemin de vie, n’hésitez pas à me le dire en commentaire !

[Photos de cet article par moi-même]

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Spiritualité

Qu’est-ce qu’un livre des ombres ?

Toute sorcière digne de ce nom se doit de tenir son livre des ombres. Mais qu’est-ce que c’est réellement ? Pour commencer, retirez-vous de la tête ces clichés de vieux grimoires poussiéreux remplis de sorts écrits en latin qui vont servir à faire surgir la foudre ou à créer des boules de feu maléfiques. Ici, on est dans la vraie vie 😉

Un livre des ombres, c’est donc un grimoire, oui. Ou plutôt, c’est un journal pour utiliser un mot plus simple et moins sibyllin. Car c’est tout simplement là dedans qu’une sorcière va y inscrire et y recueillir ses pensées spirituelles, ses recettes de plantes médicinales, ses découvertes en ésotérisme, ses pierres favorites… en gros, c’est un vrai recueil de connaissances qu’une sorcière apprendra et accumulera tout au long de sa vie. Un livre des ombres peut très bien servir de journal intime car de toute manière, il n’est destiné à être lu que par la sorcière qui le tient.

Il est évidemment possible de le partager avec certaines personnes si vous le souhaitez. Il n’y a pas de règles inscrites dans le marbre concernant un livre des ombres. Chaque sorcière est libre d’en faire ce qu’elle en souhaite !

En commençant par le livre en lui-même. Il peut très bien s’agir d’un simple cahier format A4 comme d’un grand grimoire avec couverture en cuir ou encore une version numérique enregistrée sur clé USB. Tout est possible et envisageable car tout livre des ombres doit correspondre à la sorcière qui le possède. Il y en a même qui le fabriquent elles-mêmes et ça n’est pas compliqué du tout. Des tas de tutos existent pour cela sur le web si cette option vous parle plus que les autres 😉

Le tout est de se retrouver dans son propre livre des ombres. Et si on en fini un, on en commence tout simplement un autre. Personnellement, j’en suis à mon deuxième et j’ai choisi un magnifique grimoire fait à la main avec couverture en cuir marron et orné d’une agate et d’un fermoir en ferraille. J’ai voulu jouer le grand jeu, je l’avoue. Mon premier était un Paperblank qui avait lui aussi l’aspect d’un vieux grimoire. Car c’est purement et simplement l’option qui me parle et me correspond le plus.

Au niveau des formats, je choisi toujours des formats A5 car je trouve cela plus pratique à ranger et surtout, à transporter. J’aime bien pouvoir emporter mon livre des ombres avec moi quand j’en ressens l’envie et le besoin.

Chez les wiccans, il est souvent conseillé d’y retranscrire à tout prix le fameux « Wiccan Rede » et ensuite de consacrer son livre des ombres. Ne vous-y forcez pas si vous n’êtes pas d’accord avec cela. Ne vous mettez pas de barrières. Laissez-vous emporter par vos sentiments et votre ressentis et surtout, ne vous dites pas des trucs du genre : « ouais mais si j’écris ça dedans c’est pas un vrai livre des ombres. »

Vous êtes libres d’y inscrire ce que vous désirez ! Et ne laissez personne vous dire que votre livre des ombre est nul ou pas assez bien parce que ceci ou parce que cela. Les gens qui disent ça n’ont rien compris à l’essence même du livre des ombres, ni même à l’essence de la spiritualité tout court d’ailleurs ! Car c’est avant tout un domaine très personnel et intime. Personne ne suivra le même chemin spirituel que vous (et votre âme) car vous êtes unique ! Et aussi : pas besoin d’être wiccan pour tenir un livre des ombres 😉

Soyez vous-même et retranscrivez-le dans votre livre des ombres. C’est ça le plus important ! J’aime beaucoup tenir à jour les miens car ça m’aide à progresser dans mon apprentissage magique et personnel. J’aime y coucher mes pensées (aussi futiles soient-elles) tout comme y dessiner des choses pour que ma mise en page me ressemble encore plus. Si vous êtes artiste comme moi, n’hésitez pas à gribouiller des petites choses.

Concernant les encres à utiliser pour écrire dans son livre des ombres, vous êtes là encore libre de choisir une encre spéciale qui ne sera utilisée qu’à cette fin ou bien à tout simplement vous munir de votre stylo bic.

Au final c’est ça le principe du livre des ombres : la liberté d’en faire ce que l’on souhaite pour qu’il nous ressemble et soit ainsi une partie de nous-même 🙂

J’espère que cet article aidera certaines (ou même certains) d’entre vous. Je sais que le livre des ombres est un sujet qui pose beaucoup d’interrogations car on a toujours peur de ne pas bien le faire ou de ne pas être légitime. Mais c’est faux. Si on veut en tenir un, on en est légitime et on le fera bien, quoi qu’on en fasse. Évidemment, inutile de vous préciser qu’un livre des ombres est destiné à un but bienveillant et personnel. Autrement, ça n’est plus un livre des ombres.

[Photos de cet article par moi-même]

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶