Spiritualité

Comment calculer son chemin de vie ?

Sur mon compte Instagram personnel, je vous faisais part en stories il y a quelques jours du sort actuel réservé aux blogs. J’ai commencé à bloguer il y a environ 15 ans et c’était une époque où chacun avait sa place sur le net, où chacun avait le droit de s’exprimer et de partager son univers.

De nos jours, l’ère du blogging a laissé sa place aux applications de partages sur smartphones… et à la monétisation de tout ceci. Le partage pour le partage est devenu quasiment inexistant au profit des comptes qui ramènent de l’argent et… les blogs ne sont plus lus, plus alimentés et donc cruellement laissés à l’abandon pour la grande majorité.

Or moi, j’aime toujours les mots et les belles photos qui les illustrent. Je ne suis pas du tout vidéo et encore moins de celles qui durent 30 secondes, composées de musique trop forte, d’images qui se suivent beaucoup trop vite au point où on a le temps de ne rien voir et qui se répètent inlassablement pour transformer votre cerveau en bouillie.

Bref, je vous ai demandé votre avis et vous étiez plusieurs à regretter autant que moi les blogs que nous lisions avec une bonne tasse de thé parfumé chez soi en faisant des tas de découvertes, autant sur le plan matériel que humain (je ne compte plus le nombre de personnes formidables que j’ai rencontrées grâce à tous les blogs que j’ai tenu !).

Avant, je postais minimum deux fois par semaines, principalement sur le sujet de la beauté puis j’ai ensuite proposé des choses différentes dont la spiritualité. Et c’est de cela que je vais vous parler aujourd’hui car même si officiellement les blogs sont dénigrés, je n’ai pas pour autant envie de m’arrêter alors que j’aime ça ! Non mais 😉

Je vais donc vous expliquer comment calculer votre chemin de vie grâce à la numérologie. C’est vraiment tout simple et ça éclaire beaucoup sur cette fameuse question que nous nous posons toutes et tous :

« Qu’est-ce que je fais sur Terre et quel est mon but ?« .

Pour calculer votre chemin de vie il suffit d’additionner les chiffres qui composent votre jour de naissance entre eux avec ensuite ceux de votre mois de naissance entre eux et enfin avec ceux de votre année de naissance, toujours entre eux.

Prenons cet exemple avec Frida Kahlo : cette femme exceptionnelle est née le 6 juillet 1907. Pour calculer son chemin de vie il faut donc faire : 0+6+0+7+1+9+0+7 ce qui donne 30.

Puis terminer en faisant 3+0 = 3 car le chiffre du chemin de vie se comporte toujours entre 1 et 9. Le chemin de vie de la célèbre Frida Kahlo était donc le chiffre 3 !

Oui d’accord mais qu’est-ce que ça signifie concrètement de connaître son chiffre de chemin de vie ?

Et bien sachez que chaque chiffre a un message particulier et ciblé. Je ne vais pas vous les détailler en profondeur car lire un paragraphe sur ce que nous sommes sensé faire de notre vie et trop injonctif à mon goût.

Je préfère en effet vous partager deux simples mots-clés qui apportent plus de liberté à nos propres choix de vie et de carrière en étant bien plus appréciables et plus puissants. Mais surtout, ce sont des mots sur lesquels nous pouvons méditer afin de se les approprier ou non.

Voici donc ces mots clés magiques pour chaque chiffre :

  • 1 : Autonomie et assurance
  • 2 : Coopération et association
  • 3 : Relationnel et créativité
  • 4 : Construction et travail
  • 5 : Liberté et évolution
  • 6 : Famille et tolérance
  • 7 : Spiritualité et santé
  • 8 : Carrière et karma
  • 9 : Altruisme et vocation

C’est mots-clés sont là pour vous éclairer et pour aider votre âme à comprendre (ou plutôt à ne pas oublier) ce qu’elle est venue faire sur Terre dans cette vie que vous incarnez actuellement.

Votre chiffre vous accompagnera tout au long de votre vie et il ne changera jamais puisqu’il est en rapport avec votre date de naissance que votre âme elle-même a choisi avant de s’incarner de nouveau ou pour la première fois sur terre (hé oui ! 😉 ).

Alors ? Quel est votre chiffre de chemin de vie ? Les mots-clés qui y correspondent vous parlent-ils ? Vous aident-ils à vous souvenir de votre but dans cette drôle d’existence ?

Si jamais vous avez le moindre doute concernant le chiffre de votre chemin de vie, n’hésitez pas à me le dire en commentaire !

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Spiritualité

Qu’est-ce qu’un livre des ombres ?

Toute sorcière digne de ce nom se doit de tenir son livre des ombres. Mais qu’est-ce que c’est réellement ? Pour commencer, retirez-vous de la tête ces clichés de vieux grimoires poussiéreux remplis de sorts écrits en latin qui vont servir à faire surgir la foudre ou à créer des boules de feu maléfiques. Ici, on est dans la vraie vie 😉

Un livre des ombres, c’est donc un grimoire, oui. Ou plutôt, c’est un journal pour utiliser un mot plus simple et moins sibyllin. Car c’est tout simplement là dedans qu’une sorcière va y inscrire et y recueillir ses pensées spirituelles, ses recettes de plantes médicinales, ses découvertes en ésotérisme, ses pierres favorites… en gros, c’est un vrai recueil de connaissances qu’une sorcière apprendra et accumulera tout au long de sa vie. Un livre des ombres peut très bien servir de journal intime car de toute manière, il n’est destiné à être lu que par la sorcière qui le tient.

Il est évidemment possible de le partager avec certaines personnes si vous le souhaitez. Il n’y a pas de règles inscrites dans le marbre concernant un livre des ombres. Chaque sorcière est libre d’en faire ce qu’elle en souhaite !

En commençant par le livre en lui-même. Il peut très bien s’agir d’un simple cahier format A4 comme d’un grand grimoire avec couverture en cuir ou encore une version numérique enregistrée sur clé USB. Tout est possible et envisageable car tout livre des ombres doit correspondre à la sorcière qui le possède. Il y en a même qui le fabriquent elles-mêmes et ça n’est pas compliqué du tout. Des tas de tutos existent pour cela sur le web si cette option vous parle plus que les autres 😉

Le tout est de se retrouver dans son propre livre des ombres. Et si on en fini un, on en commence tout simplement un autre. Personnellement, j’en suis à mon deuxième et j’ai choisi un magnifique grimoire fait à la main avec couverture en cuir marron parsemé de symboles ésotériques et orné d’une agate et d’un fermoir en ferraille. J’ai voulu jouer le grand jeu, je l’avoue. Mon premier était un Paperblank qui avait lui aussi l’aspect d’un vieux grimoire. Car c’est purement et simplement l’option qui me parle et me correspond le plus. Au niveau des formats, je choisi toujours des formats A5 car je trouve cela plus pratique à ranger et surtout, à transporter. J’aime bien pouvoir emporter mon livre des ombres avec moi quand j’en ressens l’envie et le besoin.

Chez les wiccans, il est souvent conseillé d’y retranscrire à tout prix le fameux « Wiccan Rede » et ensuite de consacrer son livre des ombres. Je l’ai fait mais uniquement parce que je suis en phase avec ces notions. Ne vous-y forcez pas si vous n’êtes pas d’accord avec cela. Ne vous mettez pas de barrières. Laissez-vous emporter par vos sentiments et votre ressentis et surtout, ne vous dites pas des trucs du genre : « ouais mais si j’écris ça dedans c’est pas un vrai livre des ombres. » Vous êtes libres d’y inscrire ce que vous désirez ! Et ne laissez personne vous dire que votre livre des ombre est nul ou pas assez bien parce que ceci ou parce que cela. Les gens qui disent ça n’ont rien compris à l’essence même du livre des ombres.

Soyez vous-même et retranscrivez-le dans votre livre des ombres. C’est ça le plus important ! J’aime beaucoup tenir à jour les miens car ça m’aide à progresser dans mon apprentissage magique et personnel. J’aime y coucher mes pensées (aussi futiles soient-elles) tout comme y dessiner des choses pour que ma mise en page me ressemble encore plus. Si vous êtes artiste comme moi, n’hésitez pas à gribouiller des petites choses.

Concernant les encres à utiliser pour écrire dans son livre des ombres, vous êtes là encore libre de choisir une encre spéciale qui ne sera utilisée qu’à cette fin ou bien à tout simplement vous munir de votre stylo bic. Au final c’est ça le principe du livre des ombres : la liberté d’en faire ce que l’on souhaite pour qu’il nous ressemble et soit ainsi une partie de nous-même 🙂

J’espère que cet article aidera certaines (ou même certains) d’entre vous. Je sais que le livre des ombres est un sujet qui pose beaucoup d’interrogations car on a toujours peur de ne pas bien le faire ou de ne pas être légitime. Mais c’est faux. Si on veut en tenir un, on en est légitime et on le fera bien, quoi qu’on en fasse. Évidemment, inutile de vous préciser qu’un livre des ombres est destiné à un but bénéfique et personnel. Autrement, ça n’est plus un livre des ombres.

Pour terminer, je vous renvoie à cet article concernant les livres essentiels à lire pour débuter dans la wicca : 3 livres pour débuter dans la wicca. Parmi ces 3 livres, il y en a un qui traite du livre des ombres et qui est très instructif 🙂

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Spiritualité

Lithothérapie #3 : Labradorite

Après vous avoir parlé de l’améthyste et du lapis lazuli, il est temps pour moi de vous parler d’une troisième pierre qui m’est indispensable : la labradorite ! Ses reflets ensorcelants et mystiques sont bourrés de bienveillance et de protection.

La labradorite (qui peut également s’appeler spectrolite) est une de mes pierres favorite. Il est vrai que je me laisse très facilement envoûter par la beauté de ce caillou. Ses reflets allant du bleu au vert ou encore du doré au pourpre sont tout simplement sublimes. Mais les propriétés que cette pierre possède sont tout autant intéressantes que sa beauté. Selon moi, c’est une des pierres a avoir dans sa collection car ses bienfaits sont si puissants qu’il serait dommage de s’en priver.

Introduction des vertus de la labradorite

La labradorite est une pierre hautement protectrice. Elle est avec l’œil de tigre et l’obsidienne œil céleste la pierre la plus protectrice qui soit car elle écarte toutes les énergies indésirables de l’individu qui la porte. Cette pierre bannit également les peurs et les insécurités qui peuvent très vite nous gâcher la vie. Elle stimule l’imagination et permet de se défaire d’un état de dépendance envers des personnes afin de comprendre l’essence même de notre propre force et pouvoir.

Sur le plan spirituel

La labradorite nous aide à réfléchir sur notre lumière intérieure. Elle est très utile pour la méditation et elle élargit la conscience du cœur et de l’esprit. Elle permet de renforcer la foi en soi-même en comprenant ainsi notre propre valeurs. La labradorite stimule l’intuition, l’imagination et les dons psychiques (si vous en possédez déjà). Elle calme aussi les esprits hyperactifs en suscitant la contemplation et l’introspection.

Ses pouvoirs de guérison

La labradorite traite tous les problèmes oculaires et cérébraux. Elle allège le stress en régularisant le métabolisme et protège la gorge. Elle équilibre les hormones, elle soulage donc les tensions menstruelles. Elle permet aussi de diminuer la pression artérielle et les rhumatismes.

J’ai pris l’habitude de toujours sortir avec une labradorite sur moi afin de profiter de son pouvoir de protection. Je ne peux plus me passer de cette pierre si efficace.

La labradorite est une pierre facilement trouvable et à moindre prix 😉

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶

Spiritualité

Samhain 🌛🎃🌜

Nous sommes le 31 Octobre, date qui me tient à cœur car c’est le jour du sabbat que je préfère : Samhain ! (A prononcer « Sowine »). Il marque le début de la nouvelle année des sorcières, c’est donc le sabbat le plus important de la Roue Wiccane.

Vous connaissez très certainement déjà cet évènement païen sous le nom de Halloween, cette fête commerciale qui a été complètement détournée en ridicule selon moi. L’automne est à son apogée en cette date et il est de tradition de creuser des citrouilles en leur sculptant des visages grotesques afin d’effrayer les mauvais esprits qui tenteraient d’entrer dans nos foyers grâce aux bougies que l’on dépose ensuite à l’intérieur.

Car durant la nuit du 31 octobre au 1er novembre, le voile entre notre monde et celui de l’au delà est très mince. C’est pour cela qu’il est d’usage d’honorer nos proches disparus car ils peuvent très bien faire partie des esprits qui rôdent autour de nous. Beaucoup de wiccans profitent de cette occasion pour entrer en contact avec leurs proches décédés afin qu’ils leur insufflent savoir et force.

Le fait que Samhain soit la nouvelle année magique nous permet de tout recommencer à zéro. Généralement, on écrit sur des bouts de papier un ou plusieurs défauts dont on aimerait se débarrasser puis on brûle ce papier avec une bougie noire afin d’absorber le négatif et de le faire disparaître. Niveau nourriture, les aliments suivants sont recommandés : les betteraves, les navets, les pommes, le maïs, les noix, le pain d’épices, le cidre, le vin chaud et toutes sortes de plats à base de citrouille. Je vous recommande chaudement la Pumpkin Pie dont j’avais partagé  la recette aux débuts de mon blog.

Traditionnellement, on décore son intérieur avec des citrouilles, mais aussi des pommes, des grenades (en hommage à Perséphone qui redescend aux enfers), des fleurs automnales telles que le soucis ou les chrysanthèmes. Les photos des défunts proches font aussi partie de la tradition de cette fête si particulière. Les couleurs prédominantes sont le noir et le orange et les odeurs de menthe, de pomme ou de sauge sont parfaites pour les encens à faire brûler. C’est le moment pour repartir du bon pied, pour effacer le négatif et pour aller de l’avant. Il faut résoudre ses vieux dilemmes et mener à termes nos actions en cours.

Une bonne année magique à vous ✨

𝒟𝒾𝒶𝓃𝑒 𝒮𝓃𝑜𝓉𝓇𝒶